Catégorie : Uncategorized

Uncategorized

Du calamar farci pour égayer les palais

Au nombre des recettes qui font sensation en période estivale, celles de calamars font partie des plus prisées. Le calamar se cuisinant frais ou surgelé, en entier ou en rondelles, farci, frit ou en beignet. Il a tout pour ravir le palais des amateurs de cuisine exotique. Avez-vous envie de faire plaisir à vos invités […]

Uncategorized

Terrine de poisson : un plat réalisable en un tournemain

Une saveur fraîche avec un léger goût de la mer, c'est ce que renferme une terrine de poisson. Classée dans la gastronomie, parmi les entrées froides, elle fait partie des plats les plus faciles à réaliser et qui en même temps ravient le palais et les coeurs, grâce à leur goût exquis. Préparer une terrine de poisson ne vous prendra ni 6h de temps, ni une quantité énorme d'ingrédients. Juste ce qu'il faut pour avoir une belle et bonne assiette. Nous vous emmenons à la découverte d'une recette de terrine de poisson moelleuse et savoureuse.

Uncategorized

Comment conserver idéalement son vin ?

Comment conserver idéalement son vin ?

Il ne suffit pas d’acheter une bouteille de vin pour déguster un grand cru. En réalité, après être entré en possession de cette dernière, il reste une étape pourtant très importante que de nombreuses personnes ignorent souvent : celle de sa conservation. Il faut dire que pour une meilleure saveur, il est nécessaire que certaines bouteilles de vin se reposent après leur acquisition. Si vous n’avez aucune idée de la meilleure manière de vous y prendre pour conserver votre vin, ceci devrait vous plaire.

Uncategorized

Les astuces pour faire des lasagnes

Les lasagnes constituent un plat riche qui se prépare avec une attention particulière. Souvent réservé aux fêtes et aux événements spéciaux, ce plat relève d’une importance capitale pour les Italiens. Il peut être préparé à l’avance et au moment opportun, il vous suffira de le mettre au four. Nous vous faisons découvrir quelques astuces pour parfaire vos lasagnes.

Uncategorized

Consolab vous aide à choisir les meilleurs appareils pour la cuisine !

C’est agréable de manger des repas préparés soi-même. Lors de la préparation on peut toujours apporter une touche personnelle aux plats ou carrément en créer. Avec le travail et les courses quotidiennes, il n’est pas toujours aisé de trouver du temps pour préparer. Mais, il est conseillé de s’efforcer pour notre santé et notre bien-être. D’abord, pour équiper votre coin cuisine, il vous faut des appareils de qualité. Les avoir à un prix abordable serait aussi une bonne affaire. Dans le but de vous aider à équiper votre coin cuisine, Consolab vous fait le point des appareils de cuisine qui ont le meilleur rapport qualité/prix sur le marché.

Uncategorized

Comment rendre croustillants ses beignets d’aubergine ?

Des beignets faits à base d’un légume très bon pour la santé, c’est le nec plus ultra pour les végétariens. Les beignets d’aubergine sont un pur régal aux milles saveurs. Vous aimeriez sûrement savoir les préparer. Alors, lisez cet article qui déroule une recette facile.

Un met simple

Le beignet d’aubergine est un met succulent et somptueux. À la fois très croustillant et bien moelleux, c’est un excellent repas pour les végétariens et ceux qui n’aiment pas du tout le gras. Pour le réaliser, c’est très simple et facile et cela ne nécessite aucun ingrédient contraignant à se procurer. Il n’est pas non plus indispensable d’être un cordon bleu pour réussir ce chef-d’œuvre. On n’a pas besoin non plus de passer beaucoup de temps derrière les fourneaux. Ainsi, pour huit personnes, il faut :

– 4aubergines

– 300 g de farine

– 3œufs

– un peu de beurre

– un peu de lait

– de la levure chimique

– du persil

– de l’ail

– du poivre, du sel et de l’huile pour la friture.

Pour la pâte à beignet, vous pouvez aussi prendre un colorant alimentaire ou même utiliser du thym ou du safran ainsi que des oignons. Il est également possible d’utiliser du parmesan, de la mozzarella, du basilique, du piment d’Espelette ou encore plusieurs autres ingrédients au choix.

Une recette facile et rapide

La recette des beignets d’aubergine est facile à réaliser. Au bout de deux heures tout au plus, votre met est prêt pour la dégustation.

– Lavez puis découpez en rondelles épaisses les aubergines.

– Mettez un peu de beurre dans une poêle pour faire dorer les rondelles des deux côtés (vous pouvez aussi utiliser de l’huile d’olive).

– Écrasez l’ail et ajoutez-le aux rondelles avec une pincée de sel et de poivre.

– Faites revenir les rondelles durant 4 à 5 minutes.

Viens ensuite la recette de la pâte à beignet.

– Cassez les œufs dans un saladier puis ajoutez le persil finement coupé.

– Ajoutez ensuite le sel, le poivre et un peu de colorant alimentaire si vous en avez choisi.

– Ajoutez tout en mélangeant correctement la farine et le lait jusqu’à obtention d’une pâte  à beignet rapide.

– Une fois les rondelles d’aubergine prêtes et dorées, portez à ébullition l’huile pour la friture dans une poêle ou dans une friteuse.

– Plongez les rondelles dans la pâte et faites-les frire dans l’huile.

– Faites frire les deux côtés pendant quelques minutes puis retirez les beignets d’aubergine de l’huile.

– Déposez ensuite les beignets sur du papier absorbant puis servez.

Tous à table

Une fois vos beignets d’aubergine prêts, il ne reste plus qu’à passer à table et se régaler copieusement. Vous pouvez les accompagner d’une bonne salade verte ou d’une sauce au yaourt. En entrée comme en apéritif, ces beignets sont toujours les bienvenus. Ils peuvent également servir à accompagner un plat principal. Il y a également des beignets d’aubergine faits au four, à l’indienne ou encore sans des œufs. La recette est donc au choix et à varier pour un régal purement exquis.

Uncategorized

Baghrir ou la crêpe savoureuse venue d’ailleurs

Salut ! Connaissez-vous une recette simple que je peux faire avec de la semoule, de la farine, du sucre, de la levure fraîche et chimique ? Vous pouvez me proposer des pains marocains mais des crêpes marocaines aux mille trous seront sûrement mieux. Oui, je veux parler de la savoureuse crêpe connue sous la dénomination « Baghrir ». C’est une crêpe que j’ai découverte pendant mes premières vacances au Maroc chez ma mamie. C’est d’ailleurs grâce à ma mamie que j’ai appris tous les petits secrets de cette recette. J’en parle dans ce billet culinaire.

C’est quoi le baghrir ?

Il est bien de connaître comment se présente le baghrir pour ne pas le confondre avec d’autres crêpes. Le baghrir est une crêpe en provenance du Maghreb. Il présente plusieurs trous sur sa surface supérieure cuite. Il est connu sous divers autres noms dont notamment Ghrayef, hatita, Khringo ou Korsa. Le baghrir est un dessert qui est souvent accompagné de thé ou du café. Chaud, il est parfois accompagné de miel, du beurre, de l’huile d’argan ou de confiture.

De quoi avez-vous besoin comme ingrédients ?

Pour faire du baghrir, vous aurez besoin de simples ingrédients tels que :

  • la semoule fine (de préférence la semoule très fine)
  • la farine
  • la levure chimique
  • la levure boulangère
  • le sucre vanillé et un peu de sel.

Vous allez ensuite apprêter une poêle antiadhésive, un mixeur et un saladier. N’oubliez surtout par de réserver un peu de beurre fondu et du miel.

Une recette savoureuse du baghrir

– Vous allez d’abord diluer la levure boulangère dans de l’eau tiède et laisser pendant quelques minutes.

– Pendant ce temps, vous allez mélanger dans le mixeur le reste des ingrédients puis mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène.

– Versez ensuite sur la pâte la levure diluée puis complétez un peu d’eau tiède avant de mixer le tout une dernière fois.

– Transvasez la pâte dans le saladier, couvrez puis laisser gonfler à température ambiante pendant une heure de temps.

– Après avoir chauffé votre poêle sans matière grasse, vous allez verser une louche de pâte, l’étaler. Ensuite, laissez cuire à feu moyen.

– La crêpe baghrir doit présenter plusieurs trous, signe de bonne cuisson. Seul une face de la crêpe doit être bien cuite.

– Répétez les mêmes opérations jusqu’à finir toute la pâte présente dans le saladier.

– Laissez les crêpes refroidir avant de les étaler.

– Servez vos baghrir avec le mélange de beurre fondu et de miel.

Bonne dégustation !

Uncategorized

Quelques idées pour réussir la cuisson de bigorneaux

Ils rendent exquis nos plateaux de fruits de mer. Ils constituent un véritable régal pour nos papilles et sont parfaits pour gâter les convives. Tout le monde les apprécie. Ils, ce sont les bigorneaux. Voulez-vous des idées pour la réussite de leur cuisson ? Cet article est pour vous.

Le bigorneau, qu’est-ce que c’est ?

Le bigorneau est le plus consommé des petits gastéropodes marins à coquille spiralée. Emblématique crustacé prisé des amateurs de fruits de mer, ce coquillage est très souvent considéré comme un escargot marin. Il vit sur les côtes de l’Atlantique, de la Manche et de la Méditerranée. Mine d’oligo-éléments et surtout de magnésium, il est très facile à pêcher. Il se ramasse toute l’année sur les rochers de l’Estran lorsque la marée est basse. Il en existe plusieurs variétés : bigorneau blanc, bigorneau brun, bigorneau gris au pourtour nacré… Mais le plus consommé est le bigorneau noir qui ne mesure pas plus de 3 cm.

Faire le bon choix de bigorneaux

Le bigorneau possède plusieurs qualités nutritionnelles dont sa faible teneur en matières grasses et sa richesse en protéines. Les bigorneaux et autres coquillages se consomment généralement frais. Vous devez donc vous assurer, si vous avez décidé de les prendre au marché, de les prendre bien frais. Une fois chez le poissonnier, observez bien et ne choisissez que ceux dont la coquille est brillante. En plus, une fois secouées, les coquillages doivent produire un bruit mat.

Vérifiez aussi si l’opercule est bien collé à la chair à l’entrée de la coquille. Et n’hésitez pas à la titiller pour voir si la bête gigote. Portez une attention particulière à l’odeur car le bigorneau frais dégage une odeur fraîche et saline. Mais l’odeur est désagréable, semblable à celle d’ammoniac, lorsqu’il ne l’est pas. Faites très attention à la fraîcheur du coquillage pour éviter les risques d’intoxication aux fruits de mer qui peuvent être très graves.

Comment nettoyer les bigorneaux?

Que ce soit le produit d’une pêche ou d’un achat chez le poissonnier, laissez les bigorneaux dégorger pendant 24 heures. Pour cela, plongez-les dans de l’eau très salée ou l’eau de mer et à l’ombre. Vous devez alors bien laver les coquillages et brosser l’opercule pour le débarrasser de ses impuretés. Rincez ensuite vos bigorneaux à plusieurs reprises jusqu’à ce que l’eau devienne parfaitement claire. Agitez-les également pour les faire sortir de leurs coquilles lors du nettoyage. L’objectif étant de débarrasser les coquillages du sable et des éclats de coquilles.

La recette des bigorneaux

La cuisson des bigorneaux ne demande pas grand-chose. Veillez juste à respecter les techniques de base pour qu’ils conservent leur saveur fine et onctueuse. Nous vous proposons cette recette de bigorneaux traditionnelle. Le temps de cuisson des bigorneaux est de 6 à 8 minutes selon leur taille. Pour faire cuire vos bigorneaux, il vous suffira de les plonger dans un court-bouillon que vous aurez au préalable bien salé, poivré. Vous pouvez, au choix, parfumer le court-bouillon d’un bouquet garni. Selon vos envies, vous pouvez opter pour un court-bouillon mi-vin blanc mi-eau. Vérifiez la cuisson à l’aide d’une pique. Un bigorneau bien cuit se détache sans difficulté. Laissez tiédir avant d’égoutter.

Uncategorized

De l’anchoïade pour l’apéro

Recherchez-vous un appétit gourmand avant votre repas ? Vous êtes au bon endroit ! Que diriez-vous de servir une anchoïade en lieu et place de vos pistaches et chips comme apéro ? Cet article met à votre disposition tout ce qu’il vous faut pour réussir une anchoïade qui fera l’affaire.

De l’anchoïade pour provoquer l’appétit

Une anchoïade est l’apéro qu’il vous faut pour passer une excellente période d’été. Comme son nom l’indique, elle est faite à base d’anchois. Les anchois sont des ressources halieutiques qu’on retrouve très souvent dans les Océans indien, atlantique et pacifique. Ils sont beaucoup consommés. Le caractère apéritif de l’anchoïade est dû à un effet énigmatique de l’ail sur les anchois. Cela confère à nôtre recette un goût agréable qui donne envie d’en mettre plein la bouche. Imaginez-vous un beau matin d’été dégustant votre anchoïade réussie et très bien assaisonnée sans surdosage. Vous en voudriez un peu plus à chaque instant de la journée même si vous vous êtes réveillés sans grand appétit. C’est la magie de l’anchoïade.

Comment réussir son anchoïade ?

Le secret d’une anchoïade réussie réside dans un dosage équitable des ingrédients de la recette. Pour votre recette d’anchoïade, il vous faut :

  • des filets d’anchois à l’huile
  • de l’huile d’olive
  • du vinaigre
  • de l’ail
  • une pincée de sel (pas obligatoire)

Il est temps de sortir le Thermomix si vous en avez.

Avant tout, égouttez les anchois en vous servant d’une passoire. Mixez l’ail et les filets d’anchois dans le Thermomix. Veillez à obtenir une pâte homogène et lisse. Mettez la pâte dans un bol et ajoutez du vinaigre (ou de la câpre écrasée). Faites le mélange.

À présent, incorporez l’huile d’olive et amalgamez le tout de façon à obtenir une sauce. Vous pouvez ajouter une pincée de sel à votre convenance. Votre anchoïade est prête pour son voyage dans l’estomac. Cette sauce peut être accompagnée de crudités non cuites bien découpés. Il suffit d’en mettre dans la sauce et elles seront bonnes à croquer.

Recette d’anchoïade maison

Vous avez la possibilité de faire une anchoïade maison qui prendra la place du Nutella sur votre pain. Pour cette recette il vous faut :

  • des anchois
  • un peu d’huile d’olive
  • de l’ail
  • du persil
  • du poivre
  • du sel.

Égouttez les anchois avec un égouttoir. Dégrainez l’ail et nettoyez avec de l’eau potable. Coupez le persil après l’avoir bien nettoyé. Mixez l’ail et les anchois dans votre mixeur. Ajoutez l’huile d’olive dans le mixeur pour obtenir un mélange homogène avec ail et anchois. Faites revenir le mélange dans un bol et ajoutez le persil coupé, le poivre préalablement écrasé puis mettez un peu de sel. Remuez le tout.

Votre préparation n’attend que du pain ! Vous pouvez conserver votre anchoïade maison au frais.

L’anchoïade est un apéro à prendre avant le repas. C’est une collation qui taquine les papilles gustatives tout en réveillant l’appétit. On ne peut s’en lasser ! Faites l’essai !

Uncategorized

Une recette pour réussir ses accras de morue

Il y a un vrai plaisir à cuisiner en rassemblant divers ingrédients pour faire un plat d’une douce saveur. C’est un bonheur d’aller à la casserole puisque cuisiner nous permet aussi d’une certaine façon de voyager. Il existe tellement de plats à travers le monde, c’est impossible de savoir les cuisiner tous. C’est pour cela que les recettes de cuisine existent. Elles sont des guides pour vous dans votre cuisine. Vous n’êtes pas obligé de suivre les recettes de cuisine à la lettre, vous pouvez ajouter votre touche personnelle. Dans cet article, nous vous proposons une recette des accras de morue.

Que savoir sur les accras de morue ?

Les accras de morue, encore appelés marinades, sont un plat d’origine portugaise. Ce sont des beignets qui représentent valablement la cuisine traditionnelle de la Guyane et des Antilles. Ils servent de plat d’entrée. Le terme ‘‘accra’’ qui peut être aussi écrit de la ‘‘akra’’ vient du yoruba, une langue répandue en Afrique de l’Ouest. L’étymologie du mot est « akara » qui désigne les beignets de haricots. Le mot marinade n’est plus autant utilisé pour désigner ce plat.

Ingrédients

Pour préparer les accras de morue antillais pour 4 personnes, il vous faut les ingrédients suivants :

  • 160 grammes de morue salée
  • 100 grammes de farine
  • de l’oignon émincé
  • des feuilles de laurier
  • de la ciboule ou ciboulette
  • du persil
  • du lait
  • de l’eau
  • deux œufs
  • du piment en poudre
  • de la levure chimique

La préparation dure seulement 25 minutes. Mais il va falloir d’abord préparer la morue elle-même. C’est cette étape qui dure plus longtemps.

Réalisation de la recette

Pour la préparation de la morue, il vous faut la mettre dans un grand volume d’eau. Veillez à changer cette eau de façon régulière pendant au moins quatre heures. Après cette étape, faites la cuisson de la morue en y ajoutant les feuilles de laurier. La cuisson doit être au court-bouillon et doit durer à peu près 20 minutes. Il va falloir ensuite égoutter, écumer, émincer et enlever toutes les arrêtes du poisson. Déposez la morue dans une assiette et occupez-vous maintenant de la pâte.

Mettez la farine dans un bol, faites un trou dans la farine et mettez-y le poivre, le sel, le piment et la levure chimique. Cassez les œufs et mettez-les un à un dans la farine. Ajoutez du lait en tapant avec la main afin que votre préparation soit homogène. Arrêtez lorsque vous constatez que la préparation est un peu molle. Coupez en petites tailles la ciboulette, les oignons, le persil et mettez-les dans la pâte. Fermez la préparation avec un linge et déposez-la pendant une heure.

Vous constaterez après une heure que la pâte a gonflé. Ajoutez doucement votre morue. Mettez de l’huile sur le feu et attendez quelques minutes qu’elle devienne chaude. Prenez des parts de votre préparation avec une cuillère à café et mettez-les dans l’huile. Veillez à retourner les beignets de temps en temps. Lorsqu’ils seront dorés, c’est que votre préparation est prête. Mettez vos accras de morue sur un papier absorbant.

Bonne dégustation !