Catégorie : Uncategorized

Uncategorized

Du calamar farci pour égayer les palais

Au nombre des recettes qui font sensation en période estivale, celles de calamars font partie des plus prisées. Le calamar se cuisinant frais ou surgelé, en entier ou en rondelles, farci, frit ou en beignet. Il a tout pour ravir le palais des amateurs de cuisine exotique. Avez-vous envie de faire plaisir à vos invités […]

Uncategorized

Terrine de poisson : un plat réalisable en un tournemain

Une saveur fraîche avec un léger goût de la mer, c'est ce que renferme une terrine de poisson. Classée dans la gastronomie, parmi les entrées froides, elle fait partie des plats les plus faciles à réaliser et qui en même temps ravient le palais et les coeurs, grâce à leur goût exquis. Préparer une terrine de poisson ne vous prendra ni 6h de temps, ni une quantité énorme d'ingrédients. Juste ce qu'il faut pour avoir une belle et bonne assiette. Nous vous emmenons à la découverte d'une recette de terrine de poisson moelleuse et savoureuse.

Uncategorized

Comment conserver idéalement son vin ?

Comment conserver idéalement son vin ?

Il ne suffit pas d’acheter une bouteille de vin pour déguster un grand cru. En réalité, après être entré en possession de cette dernière, il reste une étape pourtant très importante que de nombreuses personnes ignorent souvent : celle de sa conservation. Il faut dire que pour une meilleure saveur, il est nécessaire que certaines bouteilles de vin se reposent après leur acquisition. Si vous n’avez aucune idée de la meilleure manière de vous y prendre pour conserver votre vin, ceci devrait vous plaire.

Uncategorized

Les astuces pour faire des lasagnes

Les lasagnes constituent un plat riche qui se prépare avec une attention particulière. Souvent réservé aux fêtes et aux événements spéciaux, ce plat relève d’une importance capitale pour les Italiens. Il peut être préparé à l’avance et au moment opportun, il vous suffira de le mettre au four. Nous vous faisons découvrir quelques astuces pour parfaire vos lasagnes.

Uncategorized

Consolab vous aide à choisir les meilleurs appareils pour la cuisine !

C’est agréable de manger des repas préparés soi-même. Lors de la préparation on peut toujours apporter une touche personnelle aux plats ou carrément en créer. Avec le travail et les courses quotidiennes, il n’est pas toujours aisé de trouver du temps pour préparer. Mais, il est conseillé de s’efforcer pour notre santé et notre bien-être. D’abord, pour équiper votre coin cuisine, il vous faut des appareils de qualité. Les avoir à un prix abordable serait aussi une bonne affaire. Dans le but de vous aider à équiper votre coin cuisine, Consolab vous fait le point des appareils de cuisine qui ont le meilleur rapport qualité/prix sur le marché.

Uncategorized

Comment rendre croustillants ses beignets d’aubergine ?

Des beignets faits à base d’un légume très bon pour la santé, c’est le nec plus ultra pour les végétariens. Les beignets d’aubergine sont un pur régal aux milles saveurs. Vous aimeriez sûrement savoir les préparer. Alors, lisez cet article qui déroule une recette facile.

Un met simple

Le beignet d’aubergine est un met succulent et somptueux. À la fois très croustillant et bien moelleux, c’est un excellent repas pour les végétariens et ceux qui n’aiment pas du tout le gras. Pour le réaliser, c’est très simple et facile et cela ne nécessite aucun ingrédient contraignant à se procurer. Il n’est pas non plus indispensable d’être un cordon bleu pour réussir ce chef-d’œuvre. On n’a pas besoin non plus de passer beaucoup de temps derrière les fourneaux. Ainsi, pour huit personnes, il faut :

– 4aubergines

– 300 g de farine

– 3œufs

– un peu de beurre

– un peu de lait

– de la levure chimique

– du persil

– de l’ail

– du poivre, du sel et de l’huile pour la friture.

Pour la pâte à beignet, vous pouvez aussi prendre un colorant alimentaire ou même utiliser du thym ou du safran ainsi que des oignons. Il est également possible d’utiliser du parmesan, de la mozzarella, du basilique, du piment d’Espelette ou encore plusieurs autres ingrédients au choix.

Une recette facile et rapide

La recette des beignets d’aubergine est facile à réaliser. Au bout de deux heures tout au plus, votre met est prêt pour la dégustation.

– Lavez puis découpez en rondelles épaisses les aubergines.

– Mettez un peu de beurre dans une poêle pour faire dorer les rondelles des deux côtés (vous pouvez aussi utiliser de l’huile d’olive).

– Écrasez l’ail et ajoutez-le aux rondelles avec une pincée de sel et de poivre.

– Faites revenir les rondelles durant 4 à 5 minutes.

Viens ensuite la recette de la pâte à beignet.

– Cassez les œufs dans un saladier puis ajoutez le persil finement coupé.

– Ajoutez ensuite le sel, le poivre et un peu de colorant alimentaire si vous en avez choisi.

– Ajoutez tout en mélangeant correctement la farine et le lait jusqu’à obtention d’une pâte  à beignet rapide.

– Une fois les rondelles d’aubergine prêtes et dorées, portez à ébullition l’huile pour la friture dans une poêle ou dans une friteuse.

– Plongez les rondelles dans la pâte et faites-les frire dans l’huile.

– Faites frire les deux côtés pendant quelques minutes puis retirez les beignets d’aubergine de l’huile.

– Déposez ensuite les beignets sur du papier absorbant puis servez.

Tous à table

Une fois vos beignets d’aubergine prêts, il ne reste plus qu’à passer à table et se régaler copieusement. Vous pouvez les accompagner d’une bonne salade verte ou d’une sauce au yaourt. En entrée comme en apéritif, ces beignets sont toujours les bienvenus. Ils peuvent également servir à accompagner un plat principal. Il y a également des beignets d’aubergine faits au four, à l’indienne ou encore sans des œufs. La recette est donc au choix et à varier pour un régal purement exquis.

Uncategorized

Baghrir ou la crêpe savoureuse venue d’ailleurs

Salut ! Connaissez-vous une recette simple que je peux faire avec de la semoule, de la farine, du sucre, de la levure fraîche et chimique ? Vous pouvez me proposer des pains marocains mais des crêpes marocaines aux mille trous seront sûrement mieux. Oui, je veux parler de la savoureuse crêpe connue sous la dénomination « Baghrir ». C’est une crêpe que j’ai découverte pendant mes premières vacances au Maroc chez ma mamie. C’est d’ailleurs grâce à ma mamie que j’ai appris tous les petits secrets de cette recette. J’en parle dans ce billet culinaire.

C’est quoi le baghrir ?

Il est bien de connaître comment se présente le baghrir pour ne pas le confondre avec d’autres crêpes. Le baghrir est une crêpe en provenance du Maghreb. Il présente plusieurs trous sur sa surface supérieure cuite. Il est connu sous divers autres noms dont notamment Ghrayef, hatita, Khringo ou Korsa. Le baghrir est un dessert qui est souvent accompagné de thé ou du café. Chaud, il est parfois accompagné de miel, du beurre, de l’huile d’argan ou de confiture.

De quoi avez-vous besoin comme ingrédients ?

Pour faire du baghrir, vous aurez besoin de simples ingrédients tels que :

  • la semoule fine (de préférence la semoule très fine)
  • la farine
  • la levure chimique
  • la levure boulangère
  • le sucre vanillé et un peu de sel.

Vous allez ensuite apprêter une poêle antiadhésive, un mixeur et un saladier. N’oubliez surtout par de réserver un peu de beurre fondu et du miel.

Une recette savoureuse du baghrir

– Vous allez d’abord diluer la levure boulangère dans de l’eau tiède et laisser pendant quelques minutes.

– Pendant ce temps, vous allez mélanger dans le mixeur le reste des ingrédients puis mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène.

– Versez ensuite sur la pâte la levure diluée puis complétez un peu d’eau tiède avant de mixer le tout une dernière fois.

– Transvasez la pâte dans le saladier, couvrez puis laisser gonfler à température ambiante pendant une heure de temps.

– Après avoir chauffé votre poêle sans matière grasse, vous allez verser une louche de pâte, l’étaler. Ensuite, laissez cuire à feu moyen.

– La crêpe baghrir doit présenter plusieurs trous, signe de bonne cuisson. Seul une face de la crêpe doit être bien cuite.

– Répétez les mêmes opérations jusqu’à finir toute la pâte présente dans le saladier.

– Laissez les crêpes refroidir avant de les étaler.

– Servez vos baghrir avec le mélange de beurre fondu et de miel.

Bonne dégustation !

Uncategorized

Quelques idées pour réussir la cuisson de bigorneaux

Ils rendent exquis nos plateaux de fruits de mer. Ils constituent un véritable régal pour nos papilles et sont parfaits pour gâter les convives. Tout le monde les apprécie. Ils, ce sont les bigorneaux. Voulez-vous des idées pour la réussite de leur cuisson ? Cet article est pour vous.

Le bigorneau, qu’est-ce que c’est ?

Le bigorneau est le plus consommé des petits gastéropodes marins à coquille spiralée. Emblématique crustacé prisé des amateurs de fruits de mer, ce coquillage est très souvent considéré comme un escargot marin. Il vit sur les côtes de l’Atlantique, de la Manche et de la Méditerranée. Mine d’oligo-éléments et surtout de magnésium, il est très facile à pêcher. Il se ramasse toute l’année sur les rochers de l’Estran lorsque la marée est basse. Il en existe plusieurs variétés : bigorneau blanc, bigorneau brun, bigorneau gris au pourtour nacré… Mais le plus consommé est le bigorneau noir qui ne mesure pas plus de 3 cm.

Faire le bon choix de bigorneaux

Le bigorneau possède plusieurs qualités nutritionnelles dont sa faible teneur en matières grasses et sa richesse en protéines. Les bigorneaux et autres coquillages se consomment généralement frais. Vous devez donc vous assurer, si vous avez décidé de les prendre au marché, de les prendre bien frais. Une fois chez le poissonnier, observez bien et ne choisissez que ceux dont la coquille est brillante. En plus, une fois secouées, les coquillages doivent produire un bruit mat.

Vérifiez aussi si l’opercule est bien collé à la chair à l’entrée de la coquille. Et n’hésitez pas à la titiller pour voir si la bête gigote. Portez une attention particulière à l’odeur car le bigorneau frais dégage une odeur fraîche et saline. Mais l’odeur est désagréable, semblable à celle d’ammoniac, lorsqu’il ne l’est pas. Faites très attention à la fraîcheur du coquillage pour éviter les risques d’intoxication aux fruits de mer qui peuvent être très graves.

Comment nettoyer les bigorneaux?

Que ce soit le produit d’une pêche ou d’un achat chez le poissonnier, laissez les bigorneaux dégorger pendant 24 heures. Pour cela, plongez-les dans de l’eau très salée ou l’eau de mer et à l’ombre. Vous devez alors bien laver les coquillages et brosser l’opercule pour le débarrasser de ses impuretés. Rincez ensuite vos bigorneaux à plusieurs reprises jusqu’à ce que l’eau devienne parfaitement claire. Agitez-les également pour les faire sortir de leurs coquilles lors du nettoyage. L’objectif étant de débarrasser les coquillages du sable et des éclats de coquilles.

La recette des bigorneaux

La cuisson des bigorneaux ne demande pas grand-chose. Veillez juste à respecter les techniques de base pour qu’ils conservent leur saveur fine et onctueuse. Nous vous proposons cette recette de bigorneaux traditionnelle. Le temps de cuisson des bigorneaux est de 6 à 8 minutes selon leur taille. Pour faire cuire vos bigorneaux, il vous suffira de les plonger dans un court-bouillon que vous aurez au préalable bien salé, poivré. Vous pouvez, au choix, parfumer le court-bouillon d’un bouquet garni. Selon vos envies, vous pouvez opter pour un court-bouillon mi-vin blanc mi-eau. Vérifiez la cuisson à l’aide d’une pique. Un bigorneau bien cuit se détache sans difficulté. Laissez tiédir avant d’égoutter.

Uncategorized

De l’aiguillette de canard à la crème

Du fondant et du croustillant ! Un merveilleux régal pour les papilles gustatives ! C’est ce que vous offrent les aiguillettes de canard relevé avec de la crème. Facile et rapide, la recette de ce mets est la portée de tous. Découvrez-la dans cet article.

Un succulent met

L’aiguillette de canard est naturellement appétissante et délicieuse. C’est une portion de la volaille qui n’est pas trop graisseuse. Lorsqu’on la cuisine avec tout l’assaisonnement qu’il faut, elle devient alors beaucoup plus exquise et onctueuse. L’aiguillette de canard à la crème fait partie des variétés de cuisson des aiguillettes de canard. Cette préparation relève non seulement le goût mais aussi toute la texture des aiguillettes de canard. Avec de la crème sur vos aiguillettes, vous pourrez également ajouter des échalotes ou des champignons. En quelques minutes seulement, votre repas est prêt.

Ingrédients

Pour des aiguillettes de canard à la crème, il faut, pour environ 4 personnes :

– 500 g d’aiguillettes de canard

– 30 cl de crème fraîche un peu épaisse

– de la graisse de canard ou de la graisse d’oie

– du sel

– du poivre.

Tout est à votre disposition pour faire une bonne aiguillette de canard à la crème. Direction la cuisine !

Une recette facile

La recette d’aiguillette de canard est aisée à réaliser. Une fois tous les ingrédients rassemblés :

– dénervez correctement les aiguillettes de canard

– mettez un peu de graisse d’oie ou de canard dans une poêle puis faites fondre

– faites revenir les aiguillettes de canard dans la poêle en faisant dorer chaque côté pendant 6 minutes environ

– enlevez les aiguillettes dorées de la poêle ; salez-les puis versez dans la même poêle la crème fraîche et le poivre

– laissez bouillir et remuez fréquemment pendant 3 minutes

– nappez les aiguillettes avec le mélange crème et poivre cuit

Et voilà ! Votre plat est prêt ! Servez immédiatement avec l’accompagnement de votre choix.

Une variété d’accompagnements

L’accompagnement des aiguillettes de canard à la crème peut être du couscous, du riz blanc,  une bonne purée fait maison de pomme de terre. Vous pouvez aussi accompagner ce mets de risotto, avec une bonne sauce à base de vin rouge. La sauce à l’orange et au miel, avec des navets vapeurs et même du céleri font également de bons accompagnements.

Une diversité d’aiguillettes de canard

En plus de l’aiguillette de canard à la crème, vous pouvez aussi réaliser de l’aiguillette de canard au miel, aux épices et à l’orange. Il y a aussi l’aiguillette de canard balsamique, l’aiguillette de canard aux chanterelles, l’aiguillette de canard aux 4 épices. Il y a également l’aiguillette de canard aux légumes ou encore l’aiguillette de canard moutarde. Vous avez donc une large variété de préparation d’aiguillette de canard. À vous de faire un choix et passer à la cuisine.

Bon appétit !

Uncategorized

L’aspérule odorante est-elle comestible ?

Si les végétaux existent, c’est pour apporter un certain équilibre à l’existence. Le rôle des végétaux n’est vraiment plus à démontrer aussi bien pour la planète que pour les humains. Il existe de nombreuses espèces de plantes, chacune ayant ses rôles. Parmi les plantes que l’on retrouve dans les maisons, figure l’aspérule odorante. Dans cet article, nous répondons à la question de savoir si cette dernière peut se retrouver dans les assiettes.

Description de l’aspérule odorante

L’aspérule odorante est également appelée ‘‘gaillet odorant’’. Elle a pour nom scientifique Galium Odoratum. Il s’agit d’une plante herbacée de la famille des Rubiacaea. On reconnaît le gaillet odorant par sa forme dressée et par ses feuilles ovales et allongées. On retrouve aussi sur la plante des fleurs blanches de petites tailles ayant des pétales en croix. L’aspérule a une tige lisse dont la longueur est comprise entre 10 et 30 cm et qui a quatre angles. Elle a aussi une tige qui se développe dans le sous-sol. Si cette plante est appelée aspérule odorante, ce n’est pas un hasard. En fait, lorsqu’elle est blessée, elle dégage une odeur qui ressemble à celle d’une fève tonka.

Dans quels cas l’aspérule odorante est-elle ingurgitée ?

L’aspérule odorante dispose de nombreuses propriétés, ce qui fait d’elle une plante utilisée dans de nombreux domaines. On l’utilise en médecine en usage interne comme externe. L’aspérule grâce à la coumarine dispose de propriétés sédatives et antispasmodiques. Autrefois, cette plante était utilisée pour soigner les phlébites. Mais l’usage en interne de l’aspérule est contrôlé puisqu’une utilisation trop prononcée peut conduire à des maux de tête ou des vertiges. On l’utilise en usage externe pour soigner les enflures, les abcès, les blessures. Elle a des propriétés adoucissantes.

On utilise aussi le gaillet odorant en cuisine. Il est utilisé pour parfumer les desserts, les cookies, les gâteaux et même les boissons (vins, bières, eaux de vie). En outre, on peut faire une infusion avec cette plante. Cette infusion est appelée thé d’aspérule. Elle agit un peu comme un sédatif.  On comprend donc que cette plante odorante est bel et bien comestible. Elle ne se mange pas directement mais il faut la transformer. Il ne faut surtout pas en abuser afin d’éviter les effets secondaires.

Autres usages de l’aspérule odorante

L’aspérule odorante est aussi utilisée par les paysans. Son fort parfum de coumarine permet de faire fuir les mites et les insectes. Des répulsifs sont fabriqués avec cette fleur odorante par les industries. De plus, les racines de cette plante ont un colorant rouge qui est extrait pour une utilisation en teinture. On peut l’utiliser par exemple pour teindre la laine. Enfin, l’aspérule odorante est aussi utilisée en substitution au tabac. Dans ce cas, elle est accompagnée d’autres feuilles comme celles de la menthe.